geekulture

Archos 101 XS (GEN 10)

Voici donc le test de l’Archos 101 XS (GEN 10), la nouvelle tablette du constructeur français ! Cette nouvelle tablette ne révolutionnera pas le marché, mais apporte quelques nouveautés intéressantes, dont un clavier inclus dans le package et un prix assez attractif. Mais que vaut-elle vraiment ?

 

Spécifications

 

Cette tablette Archos 101 XS est équipée d’un écran tactile capacitif MVA 16/10 de 10.1″ avec une résolution de 1280 x 800px, d’un processeur TI ARM dual-core OMAP4 4470 dual-core cadencé à 1,5 GHz avec GPU PowerVR SGX544 (3D OpenGL ES 2.0) et 1 Go de RAM, d’un port microSDXC, une capacité de 16Go, d’une camera frontale de 720p avec encodage 720p, d’un port micro USB (USB host en option via un câble), d’une sortie mini HDMI, du WiFi n, du Bluetooth 4.0, d’un aGPS, d’un accéléromètre, d’une boussole, d’un micro, mais aussi bénéficie aussi d’une grosse compatibilité (via des applications maison) avec les formats MPEG-4 HD (jusqu’en 1080p), H.264 HD (HP@L4.2 jusqu’en 1080p), MPEG2 HD (en option 5 euros), MP3, WMA, WAV (PCM/ADPCM), AAC, AAC+ 5.13, OGG Vorbis, FLAC, AC3 5.1 (en option 5 euros), JPEG, BMP, PNG, GIF et les sous-titres de type .srt, .ssa, .smi, .sub, le tout sous Android 4.0.4 ICS (mise à jour vers Jelly Bean courant octobre). Ses dimensions sont de 273 mm x 170 mm x 8 mm pour 600g.

La 101 XS est livrée avec un “coverboard”, sorte de coque magnétique qui fait office de dock et de clavier. Ce dernier de type chiclet dispose d’un port USB pour recharger la tablette et a une épaisseur de 5mm pour un poids de 250g.

Packaging

 

On a droit cette fois-ci à un câble microUSB, un adaptateur secteur USB et une notice papier, sans oublier la tablette tout de même et le clavier. Rien d’autre à l’horizon, notez qu’Archos commercialise sur son site quelques accessoires comme le câble microUSB/USB Host à 10 euros et particulièrement pratique.

 

 

 

 

 

Design et prise en main

 

Contrairement à la précédente génération, Archos a fait un gros effort sur le design. Terminé le noir avec des finitions cheap, place au plastique blanc mat assez résistant et à l’aluminium. La finition est quant à elle plutôt bien pour du Archos, malheureusement la couleur blanche s’avère salissante surtout si comme moi vous mettez la tablette directement dans votre sac sans plus de protection, et l’aluminium se raye également facilement.

Sur la face avant on retrouve donc l’écran au format 16/10 de type MVA, identique à l’IPS selon le constructeur français, avec une résolution de 1280 x 800px. Sur la gauche se situe la webcam 720p et sur le côté droit le haut-parleur. Notez qu’il n’y a pas de capteur de proximité ou de luminosité.

Sur la tranche inférieure, on trouve un port propriétaire qui sert notamment à connecter la tablette au dock/clavier ainsi que des aimants pour la faire tenir dans ce dernier.

Sur la tranche gauche, place à la prise jack 3,5mm, au port microUSB, à la sortie mini HDMI et au port microSD.

Enfin, sur la tranche droite, le bouton Power et les deux boutons pour le volume.

Au dos il n’y a rien, ni béquille (le dock est là pour ça), ni haut-parleur, ni APN.

En main, la tablette est assez fine avec ses 8mm et surtout bien plus légère que la précédente avec seulement 600g. Contrairement à cette dernière d’ailleurs, plus possible d’appuyer sur les boutons par inadvertance, car ceux-ci sont légèrement en repli et un peu plus durs.

L’écran de cette Archos 101 XS est quant à lui d’une bonne qualité avec notamment des angles de vision importants ! Il n’est pas trop brillant et offre tout de même une luminosité assez importante avec un bon rendu au niveau des couleurs, même s’il manque cruellement d’un capteur de luminosité, vous serez sans cesse en train de la régler…

 

 

 

 

Android 4.x ICS au menu

 

Cette fois-ci Archos nous propose une tablette sous Ice Cream Sandwich, la dernière version 4.04 s’avère assez optimisée maintenant, mais le constructeur français nous rappelle que Jelly Bean (4.1) sera rapidement disponible début octobre. Car pour une fois, Archos compte mettre ses appareils rapidement à jour puisqu’il n’a pratiquement pas modifié Android, les principales améliorations passant via des applications. Une bonne chose donc.

Ainsi, c’est de ce côté que Archos souhaite certainement tirer son épingle du jeu avec notamment la mise à disposition sur la tablette :

- d’un explorateur de fichiers particulièrement complet
- de jeux Gameloft (Spiderman, Asphalt 6)
- d’applications audio et vidéos dédiées
- d’une app cadre photo…
- de Lekiok, Zinio et Aldiko pour télécharger et lire des magazines et livres
- d’Archos Remote (nous y revenons plus bas)
- d’un serveur multimedia pour partager le contenu de votre tablette sur votre réseau local
- de News Republic pour suivre l’actualité dont le JDG
- d’un System monitor pour surveiller votre tablette et les applications qui tournent
- d’une partie “réparation et formatage” dans les paramètres
- d’Office Suite Pro : application qui vous permettra de créer et éditer des documents Office, particulièrement pratique notamment avec le dock/clavier

Globalement la tablette s’en sort assez bien sur cette version d’Android, très peu de lags et de plantages (mais ça arrive quand même), une bonne gestion de la mémoire (1Go contre 512Mo sur la précédente génération) et toutes les applications de Google y compris le Play Store.

Benchmarks

 

Comme toujours sur les terminaux sous Android, voici les Benchmarks classiques, on voit bien que la 101 XS est une tablette qui se défend, mais qui reste tout de même en retrait par rapport à certains de ses concurrents directs…

Quadrant :

GL Benchmark :

Vellamo :

Sunspider :

 

 

 

Audio et vidéo

 

Si Archos n’a pas pris la peine de personnaliser Android, et c’est plutôt une bonne chose, le constructeur français a mis le paquet sur ses deux applications multimedia : les lecteurs audio et vidéo.

En effet, le lecteur audio offre une compatibilité complète avec les formats MP3, AAC, WMA, OGG Vorbis et même FLAC, ce que ne fait absolument pas Android de base. De plus, ce lecteur audio offre un design assez ergonomique (carrousel et liste), le tout est fluide et simple à utiliser, il permet de faire des playlists à la volée, d’afficher les pochettes d’album, de lire des fichiers à partir d’une clé USB, d’une carte microSD ou encore d’un lecteur réseau type NAS. Un lecteur audio classique, mais de bonne facture.

Signalons que comme à son habitude, Archos propose un plug-in Audio vendu 5 euros et permettant d’écouter des pistes audio au format AC3 5.1 .

En ce qui concerne le lecteur vidéo, Archos fait mieux, car outre la grande compatibilité de celui-ci (AVI, MP4, Xvid, MKV…), il offre la possibilité de récupérer les informations d’un film ou d’une série (affiche, synopsis, acteurs…) ou encore les sous-titres directement via internet. Une petite fonctionnalité pratique et bienvenue, puisque la tablette supporte également de nombreux fichiers de sous-titres (SMI, SRT…). Le lecteur a par ailleurs exactement le même design et plusieurs fonctionnalités (lecture à distance en streaming depuis un NAS, depuis une clé USB ou DD) que l’application audio, il est donc assez sobre et pratique dans son utilisation.

Archos propose également un plug-in Cinéma vendu lui aussi 5 euros et permettant de regarder des vidéos au format MPEG-2 HD.

Nous avons essayé un paquet de fichiers sur cette tablette et rares sont ceux qui ne sont pas passés, nous pouvons donc clairement dire que l’Archos 101 XS est l’une des tablettes sur le marché (et il n’y en a pas beaucoup) offrant la meilleure compatibilité audio/vidéo en natif.

Multimedia

 

Outre l’audio et la vidéo, la tablette 101 XS permet aussi de jouer à de nombreux jeux et pour une fois, rares sont ceux qui ne sont pas passés. Dead Trigger, ShadowGun ou encore GTA III passent nickel et pour peu que vous ayez un câble pour l’USB Host, vous pourrez jouer à ces jeux avec une manette qui est parfaitement reconnue (Xbox ou PS3 notamment).

À côté de ça, Archos propose également une webcam HD. Si celle-ci vous suffira pour faire de la visio via Skype par exemple, inutile de compter sur elle pour prendre des photos ou des vidéos, mais heureusement que ce n’est pas l’utilisation principale d’une tablette.

Exemple de photo…

Enfin, parlons du web avec le navigateur par défaut qui fonctionne très bien et qui de toute façon n’a pas eu de modifications de la part de Archos, il est encore possible d’installer le Flash Player, mais ce dernier ne fonctionnera pas quand Jelly Bean sera disponible. Quoi qu’il en soit, nous avons préféré installer Chrome Mobile ou encore Firefox, bien plus rapides et qui permettent surtout une synchronisation de vos informations, favoris et autres avec leurs versions desktop.

Ceci dit, pour vous confirmer que cette tablette est quand même bien plus performante que la précédente génération, nous avons refait notre test en streaming d’une vidéo en Flash via YouTube (le site pas l’app) sur le navigateur par défaut. Surprise, à 1080p nous n’avons absolument aucun lags que ce soit dans la vidéo ou sur la page du site (si ce n’est le chargement de la vidéo avec notre connexion un peu foireuse au bureau) alors que sur le GEN9 le maximum en streaming flash était du 720p et encore…

Sortie HDMI et app Archos Remote

 

L’Archos 101 XS dispose d’un port mini HDMI, qui permet de faire du Mirroring de ce qui apparaît sur votre écran, vers une TV ou un autre écran. Du coup, Archos a pensé à ceux qui vont utiliser leur tablette comme lecteur multimédia et met gratuitement à leur disposition une application Remote Control pour les smartphones sous Android. Elle s’avère pratique, puisqu’une fois connectée au même WiFi que votre tablette, vous pourrez commander votre tablette avec votre téléphone !

 

 

 

La nouveauté du jour : le dock/clavier

 

Remis au goût du jour par Asus sur sa Eee Pad Transformer, le clavier sur les tablettes Android commence à se démocratiser. La coverboard d’Archos n’est donc pas un accessoire révolutionnaire, mais il a tout de même été bien pensé par le constructeur français.

Également en plastique et en aluminium, le coverboard est bien entendu un clavier de type
chiclet pour votre tablette, mais il sert aussi de protection pour l’écran de celle-ci. En effet, le coverboard est aimanté pour venir se poser parfaitement sur l’écran de la tablette et il vous sera difficile de l’enlever facilement. Il rajoute cependant 5mm d’épaisseur en plus et 250g, en tout.

Contrairement au dock/clavier de Asus, le coverboard n’est pas équipé d’une batterie interne, ni même de ports USB host ou encore d’un lecteur de cartes SD. Il dispose simplement d’un port USB qui sert uniquement à recharger la tablette via le câble USB inclus.

Le clavier dispose quant à lui de 80 touches avec un certain nombre de raccourcis utiles pour Android, comme Home, multitâche, option, luminosité, WiFi, recherche, retour, multimédia… ou encore, le copier/coller ! En terme d’usage, ce clavier est bien pour une utilisation occasionnelle (surf, répondre à des emails, éditer des docs Office), mais s’avère moins pratique pour une utilisation régulière. Les touches sont en effet peu espacées les unes des autres et le clavier étant très plat, lleur course est petite. Du coup l’ergonomie est moins agréable à la longue. Mais ce qui manque cruellement sur ce clavier est sans aucun doute un trackpad ou un trackball, car une fois lancé dans la création d’un document texte par exemple, le retour constant à l’écran tactile est frustrant. Bon, heureusement que des solutions existent comme l’achat d’une souris Bluetooth ou du câble USB host (3 euros chez Amazon) qui vous permettront de brancher une souris en USB et cela fonctionne à merveille !

Enfin, pour en terminer avec ce coverboard, j’ai oublié de spécifier comment se branchait la tablette… En fait elle se fixe via des aimants, il n’y a pas de système de charnière comme chez Asus. Les aimants sont assez puissants et le tout tient bien en place (un peu comme le système Mag Safe chez Apple) mais cela reste moins sécurisé que chez le constructeur taiwanais. La tablette repose ensuite sur une sorte de béquille (elle-même n’en a pas) qui se déplie depuis le clavier et qui peut s’ajuster afin d’orienter l’écran. Le tout est cohérent et semble assez solide.

Accessoire inclus dans le package, le coverboard est indéniablement le gros plus de cette tablette Archos 101 XS. Certes, l’idée n’est pas nouvelle, mais le système choisi par Archos est ingénieux etfonctionne bien. Un effort sur l’ergonomie du clavier, un trackpad et nous aurons vraiment une solution intéressante pour travailler.

Autonomie

 

Côté autonomie, Archos annonce 40h en audio, 7h en lecture vidéo et 10h en Wifi. Via notre utilisation, nous sommes arrivés à une moyenne de 7h en Wifi (surf, apps, mails…), 4h uniquement en jeu et 3 à 4 jours en veille.

Notez qu’il est possible de charger la tablette via le câble USB relié à un ordinateur (rechargement lent) ou via le chargeur secteur inclus (rechargement rapide).

 

 

 

Conclusion

 

Archos est dans la bonne direction, sa 101 XS est enfin une tablette aboutie et complète. Loin d’être une révolution dans le domaine, elle a le mérite d’offrir un grand nombre de fonctionnalités, dont un clavier assez bien pensé et bienvenu. Si la finition et la couleur blanche nous ont un peu laissés sur notre faim, nous ne pourrons lui enlever les nombreuses satisfactions à son égard (comparé aux précédentes générations), même si on est quand même très loin de l’iPad killer. À 379 euros, la 101 XS offre un bon rapport qualité / prix, mais la concurrence est tout proche (entre 20 et 50 euros supplémentaires) et les différences pas assez importantes à notre avis pour que le constructeur français en vende par palette.

 

 

 

 



23/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres