geekulture

Canon Pixma MP640

Canon Pixma MP640


 
Résolution 9600 x 2400 ppp
Vitesse N&B / couleur 9.2 ppm / 8.1 ppm
Taille des gouttes 1 pl
Nombre de cartouches 5
Nombre de couleurs de base 4
 
La MP640 se réveille plus vite que les autres. Alors qu'il est courant d'attendre une minute entre la commande et la prise en main de la feuille, quand l'imprimante était initialement éteinte, ici, 29 secondes suffisent.

Même chose en sortie du mode veille : ici, la feuille sort en 18 secondes, quand de nombreuses rivales sont plutôt à 30.

En revanche, le temps de sortie de 17 secondes si l'imprimante était "disponible" est classique.


Ergonomie

La MP640 est une imprimante haut de gamme, en ce sens qu'elle cumule un grand écran couleur (non tactile), du Wi-Fi, du recto-verso et cinq cartouches séparées : un noir pigmenté pour la bureautique, en plus d'un noir coloré pour les photos, et des habituels cyan, magenta et jaune. Utiliser des cartouches séparées plutôt que celles monoblocs des modèles 1er prix assure une économie de 20 à 35%.

Cette imprimante vise également les amateurs éclairés de photos. Elle revendique pour cela une taille de goutte de 1 picolitre (c'est ce qui se fait de plus petit, ça assure des gouttes invisibles dans les photos) et un scanner plus haut de gamme que d'habitude (2400 ppp).

Il y a donc tout ce qu'on cherche aujourd'hui sur une imprimante, sauf peut-être deux points : on préfère les écrans tactiles aux molettes et aux boutons, et -— c'est nouveau — nous apprécions les fonctions programmables et personnalisables, comme on en trouve depuis peu chez Lexmark, sur la S605 notamment. Ici, il n'y en a pas.

Débit

La MP640 est dite rapide par Canon ; c'est rare, nous le pensons encore plus qu'eux. Quand ils annoncent un débit de 9 pages par minute en noir, nous trouvons, sur notre document de test, 13 ppm ! Idem en couleur.


Attention toutefois : si vous activez le mode recto-verso, bien utile pour économiser du papier et pour produire des documents "plus pros", le débit s'effondre à 3,5 ppm !

Le débit photo est lui aussi dans la très bonne moyenne : 27 secondes pour sortir une photo 10x15 cm, c'est rapide. Et surtout, ils le font avec une très bonne qualité d'impression. Ils travaillent vite, et bien.



Consommation d'énergie et bruit de fonctionnement

La MP640 consomme 18 watts en travail, 1 watt seulement en veille. Ce sont des valeurs normales pour du jet d'encre, très en dessous de ce qui se pratique en laser (on atteint parfois les 1200 W !).

De même, ses 50 dB mesurés en fonctionnement sont tout à fait dans la norme, sans en faire un modèle particulièrement silencieux. Après, un mode silencieux existe. Nous vous recommandons de l'activer, même si le débit chute alors sensiblement.



Qualité d'image

La MP640 dispose non pas de 4, mais de 5 cartouches séparées. Elle utilise deux cartouches de noir, en fonction de l'usage : un noir pigmenté en mode bureautique (la résine sur les pigments protège mieux l'encre des agressions extérieures), et un noir photo pour les tirages, pour des dégradés plus fins.


Il en résulte un modèle vraiment polyvalent :
  • les sorties bureautiques sont précises — avec un regret tout de même : le noir, pigmenté pourtant, craint toujours les mains humides. Il n'y a décidément que Epson qui sait y faire en la matière...
  • les photos sont fidèles (plus que sur la gamme 2009 d'ailleurs, la dominante de rouge critiquée l'an dernier sur la précédente MP620 a disparu). Là encore, un petit regret pour ne pas faire croire que c'est parfait : les tirages des Epson Stylus Photo, et plus encore ceux de feu les imprimantes thermiques, sont un peu plus piqués.


Scanner et copieur

Le scanner est très rapide : 12 secondes pour une pré-numérisation, 4 seulement pour un scan 75 ppp, et 14 secondes pour du 1200 ppp.

En revanche, la qualité nous a plus laissés sur notre faim. C'est un scanner de dépannage, pas un modèle professionnel, contrairement à ce que sa définition native ( 4 800 ppp) laisse entendre. Nous lui avons trouvé une dérive colorimétrique de 8,2%, quand sur d'autres on passe sous les 5%. Et surtout, nous avons constaté des pics de dérive supérieurs à 10% dans le noir, le jaune et le rouge.

Quant aux copies, elles sortent en 20 secondes environ, qu'on les veuille en couleur ou en monochrome.

En dérive chiffrée, sur le scanner, cela donne les écarts suivants : 



Coût à la page

Le coût à la page total sur la MP640 est de 8,3 cents, à compareraux 12 cents par page de l'Epson PX810FW, aux 13 cents pour la Lexmark S605 (en cartouche XL) et 9,5 cents pour la nouvelle génération d'imprimantes HP (toujours en XL). C'est donc un coût très inférieur à la moyenne. Seul Kodak fait vraiment mieux, avec ses 6 cents par page.

Autonomie ISO texte
Cartouche Prix(à partir de) Autonomie ISO Coût par page
 PGI-520BK (noir) 9,00 €
324 2,8 cents
CLI-521C (cyan) 9,25 €
 535
1,7 cents
CLI-521M (magenta) 9,25 €
 510 1,8  cents
CLI-521Y (jaune) 9,20 €
530
1,7 cents
 PGI-521BK (noir)  9,30 €  3425 0,3 cent


 

-

Coût à la page très faible : 9 cents / page

-

Hauts débits : 13 ppm en noir, 25 secondes pour une photo 10x15

-

Consommation d'énergie réduite : 18 W en travail, 1 W en veille

-

Très belle qualité d'impression photo, gouttes invisibles

-

Wi-Fi + recto-verso

 

-

Écran non tactile

-

Scanner pas assez fidèle en couleurs

-

Tirages photo monochromes légèrement rosés

-

Chute du débit (divisé par 3 !) en recto-verso

5
C'est finalement une bonne imprimante pour tout le monde, parfaitement polyvalente. Elle est rapide et douée dans tous les modes, elle est économique en encre, elle est recto-verso, Wi-Fi... Manque juste un écran tactile : pour 2011 ?


08/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres