geekulture

Nokia Acha 302


Nokia a dévoilé sa gamme Asha lors de Nokia World 2011. Il s’agit de terminaux peu onéreux avec une volonté de ne pas nécessairement sacrifier les fonctionnalités. Ici, l’Asha 302 reprend le design des E-Series, comme le E71, avec un clavier au format portrait.

Ce 302 possède un axe communication fort, des échanges SMS/MMS bien pensés, un client e-mail performant et, depuis peu, le support de Mail for Exchange, sans oublier une intégration sociale poussée. Très bien, et pour le reste ?

 

 

 

 

 

 

 

Spécifications

Nokia Asha 302

Système d’exploitation OS propriétaire Nokia S40 Touch and Type
Taille écran 2.4″ 240×320 TFT 
Connectivité

3G+ HSDPA GSM pentabande

Mémoire 512Mo de mémoire interne
RAM 128Mo
Processeur 1GHz
Appareil photo 3.2 mégapixels, sans autofocus, sans flash
GPS ? Non
WiFi ? Oui, b/g/n
Bluetooth ? Oui, Bluetooth 2.1
Connectique micro USB, jack 3.5mm
Poids 106g
Dimensions 115.2 x 58.9 x 13.5 mm
Autonomie annoncée Env. 5h50 en conversation, 830h en veille, batterie 1320mAh
Prix A partir d’1€ avec forfait, env. 129€ seul
Disponibilité Mars 2012

 

Photos, design, prise en main

Dans la boîte de l’Asha 302 vous trouverez le chargeur, l’appareil, la batterie 1320 mAh et des écouteurs basiques avec système mains-libres. Notez que le chargement du 302 se fait à la fois en 2mm et en micro USB, mais que le chargeur est en 2mm.

 

Côté design, l’appareil fait fortement penser à un E71, mais en plus épais et, bien entendu, avec des finitions bien moins intéressantes. Au dessus de l’écran 2.4″ se trouve la sortie audio ainsi que le logo Nokia.

 

Sous l’écran et au dessus du clavier, vous trouverez quelques boutons : la croix directionnelle, raccrocher/décrocher, deux touches contextuelles, un bouton d’accès rapide aux contacts et un raccourci vers les messages. Ces deux dernières touches peuvent être personnalisées. 

 

Le 302 n’offre pas la finition d’un terminal E-Series mais le clavier reste bon. Les touches sont légèrement bombées et dans une sorte de plastique/caoutchouc lisse mais qui accroche légèrement. La sensation en main est plus que correcte et le clavier ne fait pas vraiment bas de gamme.

Côté touches, vous avez le grand classique, un appui prolongé pour réaliser le caractère indiqué en haut à droite, la touche shift, fonction et ctrl. Vous pouvez sélectionner du texte (en mode édition) en maintenant Shift appuyé puis en utilisant la croix directionnelle pour faire choisir les mots à copier puis vous faites ctrl c / ctrl v pour réaliser un copier / coller. C’est pratique, même si les utilisations finales sont assez rares (ne fonctionne pas de cette façon pour le web, par exemple). 

Comme sur les autres terminaux de ce type chez Nokia, j’ai toujours eu du mal à appréhender les touches numériques du milieu pour composer des numéros, je trouve qu’elles ne sont pas pratiques. Après vous pourrez associer facilement des contacts à des touches ou accéder rapidement aux contacts via la touche dédiée.

 

Sous l’appareil rien à signaler à part le micro.

 

A droite, idem !

 

Sur le dessus, le port micro USB, le jack 3.5mm et le port 2 mm pour le chargement. Le téléphone charge aussi un micro USB, même si l’accessoire fourni est en 2 mm (recharge par le câble micro USB possible, même si la puissance d’alimentation est moins forte via un port USB d’ordinateur).

 

A gauche, le cache pour la micro SD. Pourquoi sur le côté et pas via un accès à l’arrière ? Car l’Asha 302 supporte le hot swap, en clair vous pouvez enlever et réinsérer votre micro SD sans avoir à éteindre/allumer votre mobile. Supporte jusqu’à 32Go de mémoire.

 

A l’arrière, l’appareil photo 3.2 mégapixels et le haut parleur. La partie amovible est en métal, le reste dans un plastique dur. Si je n’ai pas senti de gros soucis niveau finition ici, il faut bien reconnaître que le rendu est moins bon qu’un terminal E-Series, mais c’est normal, le prix n’est pas le même.

   

Qualité photo et vidéo

La qualité photo est tout juste correcte, le gros problème restant l’absence d’autofocus, ce qui vous coupera l’envie de réaliser des clichés de près. Pas de surprise donc, il n’y a pas non plus d’autofocus continu en mode vidéo. La qualité des vidéos est loin d’être mauvaise également, mais le microphone ne semble pas d’excellente facture. C’est dommage mais cela n’aurait pas vraiment de sens de s’attendre à mieux de la part d’un appareil d’entrée de gamme de ce type.

 

 

Conclusion

L’Asha 302 est un bon terminal d’entrée de gamme, pour environ 130€ nu vous en aurez pour votre argent, mais tout dépend (comme souvent) de vos besoins. En effet, le 302 n’est pas bon partout, il pèche au niveau des fonctionnalités dites avancées pour ce type de terminal à savoir : un appareil photo moyen, tout comme la fonction vidéo, une expérience web loin d’être agréable et, en lien avec la plateforme utilisée et un catalogue d’apps très peu fourni (mais ici il ne faut pas nécessairement lui en tenir rigueur, il ne s’agit pas d’un smartphone). 

Par contre, vous trouverez sur le 302 un très bon clavier physique ainsi que des fonctionnalités avancées pour toute la partie messaging, ce qui en fait un excellent appareil pour communiquer, le haut parleur est bon et pour son petit prix, vous aurez tout de même droit au WiFi ainsi qu’à une puce pentabande, ce qui reste très pratique en voyage.

Note : depuis peu, Nokia propose un client Mail for Exchange pour ses terminaux Asha, nous n’avons pas pu tester cette fonctionnalité mais il s’agit ici d’un réel point fort permettant de lier de façon optimale son 302 au monde pro.

POINTS POSITIFS POINTS NEGATIFS
  • Bon clavier
  • Bonnes fonctionnalités de messaging (SMS, MMS, mails (dont Mail for Exchange), messages sur les réseaux sociaux)
  • Bon haut parleur
  • Pentabande
  • WiFi
  • Petit prix
  • Peu d’apps (plateforme oblige)
  • Expérience web mauvaise
  • Appareil photo moyen, idem pour la fonction vidéo
 
Note : ★★★★☆


23/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres