geekulture

Canon Pixma MX350

Canon Pixma MX350

 
Résolution 4800 x 1200 ppp
Vitesse N&B / couleur 8.4 ppm /
Taille des gouttes 2 pl
Nombre de cartouches 2
Nombre de couleurs de base 4
 
La MX350 s'en sort bien. Alors qu'il est courant d'attendre une minute entre la commande et la prise en main de la feuille, ici il faut compter 37 secondes depuis la mise sous tension, 22 depuis le mode veille et 18 quand elle est prête : ce sont là des débits qui restent rapides, même si, à l'idéal, on préfère des chronos sous les 10 secondes...




Ce multifonction milieu de gamme est un quatre-en-un compact qui se destine aux particuliers comme aux entreprises. Impression, numérisation, copie et fax sont au programme. A noter qu'il emploie des cartouches monobloc et non séparées. Ceux qui en ont assez d'avoir des tiroirs de cartouches d'avance apprécieront. Les plus sensibles aux arguments écologiques regretteront la nécessité de vider la cartouche complète quand une seule des couleurs est vide.


Ergonomie



Le panneau de commande n'est pas des plus aisés. L'écran gagne 2 cm par rapport au MX330, ce qui reste relativement petit. Malheureusement, toujours pas de tactile sur cet écran couleur de 6,2 cm (2,5 pouces). Il faudra se contenter de la molette et des boutons pour piloter.

L'impression des documents peut s'effectuer à distance grâce à la compatibilité Wi-Fi et Ethernet. Le chargeur de documents accueille jusqu'à 30 pages. 


Interface Canon MX350


Débits : plutôt lents

Comme à l'accoutumée, Canon annonce des débits ISO plus faibles que ceux que nous avons relevés avec nos documents de test (moins chargés que ceux de la norme ISO). Le constructeur indique 8,4 pages par minute pour le noir et blanc et 4,8 pour la couleur pour respectivement 11,4 et 7,5 pages par minute en mode standard relevés durant nos tests. 

Ces résultats traduisent une utilisation satisfaisante dans un cadre domestique, mais pas des plus confortables en partage de réseau. Attention aux risques d'embouteillages. Ce constat nous mène à la conclusion que l'utilisation en entreprise de ce modèle n'est pas franchement recommandée. Pour mémoire l'impression laser sort 16 pages par minutes en moyenne. En revanche, si les débits sont un critère élémentaire dans votre choix, orientez-vous vers laMP640, plus performante (9 ppm en couleur, 13 ppm en noir et blanc) pour un prix quasi-comparable.



La lenteur des débits se retrouve aussi dans le mode photo. Là encore, si le critère débitvous importe, préférez la MP640, globalement deux fois plus rapide. Le tirage A4 sort en une minute sur la MP640, contre le double sur ce modèle. Quant au 10 X 15 cm il prend 27 secondes sur la MP640 et 52 ici.
 
Consommation d'énergie et bruit

Niveau consommation, l'imprimante est dans la moyenne basse en mode travail avec seulement 12 watts au compteur. En revanche les 2,4 W en veille se classent plutôt dans la moyenne haute.  Si cette dernière mesure était descendue sous la barre des 1 W, La MX350 aurait gagné une cinquième étoile.

En effet, en bruit elle atteint 43,8 dB, ce qui en fait un modèle silencieux (pour comparaison, la MP640 est à 50 dB).
  
 
Qualité d'image : excellente en bureautique 

Contrairement aux modèles haut de gamme, ce modèle est à base de cartouches monoblocs (une seule cartouche pour la couleur, cyan+magenta+jaune, au lieu de cartouches séparées). La qualité bureautique est excellente : les couleurs sur notre graphique de test, les contrastes, la lisibilité, rien à dire, tout est très bon.

Résultat d'impression, Canon Pixma MX350


Bien qu'elle soit correcte, la qualité photo n'égale pas la qualité bureautique. Les gouttes (de 2 picolitres) restent un peu visibles et les couleurs sont marquées par la dominantes de rouge et jaune.

Photo test, Canon Pixma MX350


Scanner et copies : c'est très rapide

Le scanner est très rapide : 6 secondes pour une pré-numérisation, 4 seulement pour un scan 75 ppp, et 11 secondes pour du 300 ppp.

En revanche, la qualité nous a plus laissés sur notre faim. C'est un scanner de dépannage, pas un modèle professionnel, contrairement à ce que sa définition native (4 800 ppp) laisse entendre. Nous lui avons trouvé une dérive colorimétrique de presque 7%, quand sur d'autres on passe sous les 5%. Et surtout, nous avons constaté des pics qui flirtent avec les 10% dans le noir, le jaune et le rouge.

Quant aux copies, elles sortent en 20 secondes environ pour le noir et blanc et 33 secondes pour la couleur.

Coût à la page : avantageux avec les haute capacité

Le coût à la page avec les cartouches standards revient à 12,8 cents/page et à 10,3 cents/page avec les cartouches en option. C'est un bon score, comparé au 12,3 cents par page trouvé en moyenne, sur l'ensemble des imprimantes du marché.

Autonomie ISO texte

Cartouche fournies
Prix (à partir de) Autonomie ISO Coût par page
PG-510 (noir) 13,05 €
220
5,9 cents
CLI-511 (couleur monobloc) 16,69 €
244 6,8 cents

Et avec les versions "grande capacité" :

Cartouche en option
Prix (à partir de) Autonomie ISO Coût par page
PG-512 (noir) 17,71 €
401
4,4 cents
CL-513 (couleur monobloc) 20,29 €
349 5,8 cents



 
 

-

Excellente qualité d'impression bureautique

-

Coût à la page modéré : 10 cents / page environ

-

Consommation d'énergie en mode travail : 12 W

-

Wi-Fi, fax, réseau

-

Compatible avec l'application Easy-Photo Print

 

-

Ecran non tactile

-

Débits lents

-

Pas de recto-verso automatique

4
Une bonne imprimante bureautique, elle servira de modèle d'appoint pour l'impression des photos, avec des coûts à la page modérés. Côté débits, elle n'est pas des plus performantes et, à prix quasi égal, bien en dessous de la MP640.


09/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres