geekulture

MOTOROLA DEFY+

MOTOROLA DEFY+

 

 

 

Le Motorola Defy+ a été annoncé courant septembre et est le successeur au premier Defy. Nous avions pu le découvrir rapidement une semaine après son introduction  et cette fois c’est un test complet du terminal IP67 que nous vous proposons.

Comme vous le constaterez, de l’extérieur le Defy+ ressemble beaucoup à son grand frère, est-ce également le cas à l’utilisation ?

 

Note sur le test : pour les fonctionnalités, le test complet se trouve dans la vidéo, complété par des photos et échantillons.

 

 

 
Spécifications

Motorola Defy+ (IP67)

Système d’exploitation Android 2.3 avec surcouche Motorola
Taille écran 3.7″ 480×854 TFT
Connectivité 3G HSDPA GSM quadribande
Mémoire 2Go de mémoire interne, jusqu’à 32Go via microSD (carte 2Go incluse)
RAM 512Mo
Processeur 1GHz
Appareil photo 5 mégapixels, autofocus, flash LED
GPS ? Oui, A-GPS
WiFi ? Oui, b/g/n
Bluetooth ? Oui, Bluetooth 2.1 A2DP
Connectique micro USB, microSD, jack 3.5mm
Poids 118g
Dimensions 107 x 59 x 13.4 mm
Autonomie annoncée Env. 7h en conversation, 380h en veille, batterie 1700mAh
Prix env. 270€ seul
Disponibilité Septembre 2011

 

Photos, design, prise en main

Le Motorola Defy+ est proposé avec le chargeur, des écouteurs basiques et un câble USB / micro USB.

 

Nul doute possible, le Defy+ ressemble beaucoup au premier Defy avec ce form factor compact, écran 3.7″ avec des bordures plutôt fines et des boutons sensibles.

 

Une zone basse toujours aussi fine, mais qui reste utilisable.

 

Sous le Defy+, rien à signaler.

 

En haut, le bouton on/off verrouiller/déverrouiller et un cache pour le jack 3.5mm. Les deux caches présents sur l’appareil permettent de lui donner cet aspect résistant à l’eau.

 

A gauche, le cache pour le port micro USB.

 

A droite le bouton de volume.

 

Le dos ressemble pas mal au premier Defy, avec ce système de verrouillage. Notez que sur le premier Defy quand vous enleviez la coque arrière vous aviez une seconde « coque » de protection avant d’arriver à la batterie, sur le Defy+ vous accédez directement à la batterie avec seulement un petit contour « gras » pour assurer l’étanchéité. Le système de fermeture semble solide et efficace mais j’ai tout de même des doutes sur le fait que l’eau n’arrive pas à rentrer en contact avec la batterie, surtout quand on voit le bas de la coque ressortir de cette façon (c’était pareil sur le premier Defy). Attention, je ne dis pas que Motorola ne respecte pas sa certification, c’est même impossible, mais c’est la sensation que j’ai eu sans pouvoir tester ce point. A vous de juger ensuite.

 

Appareil photo 5 mpx et flash LED.

 

Niveau prise en main, c’est plutôt bon, comme sur la majorité des appareils avec des écrans de ce gabarit. Maintenant, le terminal est tout en plastique et ça se sent, mais les finitions sont correctes (à part au niveau de la coque arrière qui ne se fixe pas très bien). Encore une fois, carton rouge tout de même à Motorola ici sur le design, qui est beaucoup trop proche de celui du premier Defy, j’aurais vraiment apprécié un peu d’originalité.

 

Qualité photo et vidéo

 

 

Conclusion

Je n’avais pas spécialement apprécié le premier Defy, à part son aspect solide, j’avais trouvé que le terminal faisaitcheap et que l’expérience générale dans l’interface était mauvaise. Hélas, ce second Defy, sensé être « Plus », ne m’a pas non plus convaincu. Explications.

Pour commencer, le design est trop proche du premier Defy, il fait toujours aussi brut et peu travaillé, les caches dans tous les sens sont nécessaires mais le résultat final est franchement moyen. Les finitions sont correctes mais la coque arrière ne se ferme pas correctement, et je pense que c’est fait exprès, pour aider à rendre l’appareil imperméable (dans une moindre mesure). Si cet aspect design n’est pas en soi rédhibitoire, j’ai été déçu de constater que Motorola n’avait pas innové sur ce point.

Les choses se corsent encore plus quand on allume l’appareil, malgré une surcouche retravaillée (bon point), nous nous retrouvons devant une expérience toujours aussi peu convaincante que sur le premier Defy. Cela manque de fluidité et de cohérence générale. Mêmes reproches que pour le premier Defy, est-ce normal ?

Bien sûr, le gros point positif sur cet appareil reste son aspect robuste et sa certification IP67. Vous allez pouvoir le prendre partout avec vous, risquer de le faire tomber (notamment dans l’eau) sans avoir peur de devoir racheter un mobile, plutôt agréable. 

Vous me trouverez sûrement un peu dur, mais mon jugement est également orienté par l’approche marketing choisie par Motorola. Le Defy+ s’appelle, justement, Plus. Cela signifie qu’il est sensé être meilleur que le Defy. Problème : je n’ai pas ressenti cela.

POINTS POSITIFS POINTS NEGATIFS
  • Nouvelle version de la surcouche, plus réussie
  • Certifié IP67, résistant
  • Pas d’innovation niveau design
  • Interface de l’appareil photo peu fonctionnelle
  • Expérience web peu fluide
 
Note : ★★½☆☆


24/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres