geekulture

INFAMOUS

Sucker Punch. Ce nom de studio ne vous dit peut-être rien et pourtant, la série des Sly Raccoon sur PS2 fait partie de ses productions phares. Pour sa première incursion sur Playstation 3, le studio délaisse les ratons laveurs cambrioleurs au profit d’un super héros sombre et torturé. Cela change-t-il quelque chose au final ?

 

 

Apocalypse Now

Clairement, InFamous s’éloigne totalement des précédents titres du studio, en matière d’ambiance tout du moins. Oubliez le cell-shading et les hippopotames roses, le passage à la PS3 a apparemment assombri les développeurs. Bienvenu à Empire City, une mégalopole comme il en existe tant d’autres, à mi-chemin entre New York et Liberty City. Il y faisait bon vivre jusqu’à ce jour fatidique où Cole fit sauter accidentellement une bombe surpuissante, dévastant Infamous-18025une bonne partie de la ville. 
Désormais, ce sont des rues grises, détruites, habillées d’immeubles éventrés et de carcasses de voitures que notre antihéros arpente. Une ambiance de fin du monde, où la population survivante traîne son désespoir, d’autant plus qu’un groupuscule de créatures mystérieuses sème la terreur. Se faisant appeler les Faucheurs, ces humanoïdes sans visage tuent et raflent à tout va dans un but inconnu, à première vue. Bref, Empire City est l'endroit idéal pour assister à la naissance d'un nouveau super-héros. Vous vous en doutez, ce justicier c’est Cole et par conséquent, vous.

Un comics interactif

Le scénario et la narration d’InFamous s’avèrent clairement influencés par la bande dessinée US, cinématiques animées à l’appui. Chaque pan principal du scénario est conté à travers la voix de Cole, illustrée par de splendides images fixes au look très « Marvel ». Déjà initiée dans leurs précédents jeux (la série des Sly), cette manière de narrer reste une bonne idée et permet de plonger dans une ambiance adulte et sombre fort réussie. Car Cole n’est pas qu’un simple justicier au service du bien. Bien au contraire. A de nombreuses reprises, notre héros aura l’occasion d’influencer son karma en fonction de ses actions. Accomplir sa mission sans se soucier des éventuelles pertes civiles ? Cela lui coûtera plusieurs points de karma et le rendra un peu plus maléfique. 
En pratique, qu’apporte ce système ? Les développeurs ont eu la judicieuse idée de créer des pouvoirs variant en fonction de votre alignement. Ces mêmes pouvoirs s’acquièrent en dépensant  de l’expérience remportée durant les nombreux combats ou en bouclant des missions. Meilleure résistance, énergie électrique accrue, puissance de feu améliorée… Autant de caractéristiques à modifier, donnant un léger aspect RPG au titre.

GTA sous amphèt’

Mais que les amateurs de caractéristiques complexes se calment, car InFamous n’a rien d’un RPG. Ici, l’action furieuse et voltigeuse prime. Lors d’une partie, le joueur attentif pensera inévitablement à plusieurs productions récentes : GTA IV pour son ambiance urbaine et réaliste, Assassin’s Creed ou Mirror’s Edge pour les ballades sur les toits et, bien évidemment, Sly Raccoon, grâce à une prise en main calquée sur ce dernier.
Cependant, les productions précédemment citées possèdent toutes un point commun qu’InFamous n’a malheureusement pas : une véritable maîtrise technique. C’est en effet une douche froide visuelle qui vous attend lors du lancement d’une première partie, tant l’aspect graphique déçoit. Distance d’affichage ridicule, textures ternes, pixellisation à tout va, bugs de collision à foison… Difficile de croire que l’on affaire à un titre exclusif à la PS3, qui plus est développé par un studio appartenant à Sony. C’est d’autant plus regrettable que les développeurs ont accordé un soin tout particulier à rendre la ville cohérente et esthétiquement intéressante. Bref, on se prend à rêver de ce qu’aurait pu être InFamous sans ces effets de flou cache-misère et cette impression d’avoir parfois affaire à un titre PS2 passé à la moulinette HD.

Infamous-18011Sans maîtrise, la puissance n’est rien

Si Sucker Punch semble peu à l’aise avec la machine de Sony, leur maîtrise des mécaniques de jeu reste en revanche intacte. Comme il est dit plus haut, InFamous se joue à la manière d’un GTA IV. Vous évoluez à travers les rues, exclusivement à pied, et déclenchez missions principales et secondaires en vous rendant à un point précis. Les objectifs restent relativement variés, bien que l’on finit souvent par faire la même chose : affronter des ennemis en surnombre en faisant tout péter autour de soi. Vite lassant ? Pas vraiment, car les affrontements sont un peu plus épiques à chaque fois et un petit « plus » vient régulièrement mettre du piment à la situation : escorter un bus, protéger un scientifique, atteindre tel point de la ville en temps limité… Bref, pas de quoi s’ennuyer. Mais surtout, Cole se voit doté de nouveaux pouvoirs au fur et à mesure de sa progression, relançant toujours un peu plus l’intérêt d’une partie. S'il débute son histoire avec de simples éclairs sortant de ses mains, il sera vite en possession de grenades énergétiques, il pourra planer à travers les cieux, glisser sur les rails des chemins de fer, projeter n’importe quel objet à distance sur ses ennemis, etc… En résulte alors une sensation de puissance grisante pour le joueur, trop content d’affronter une armée ennemie à lui tout seul. 

Haute Voltige

Autre aspect que le studio maîtrise à merveille : la plateforme. Empire City est en effet une cité très verticale et Cole peut escalader à peu près n’importe quel bâtiment. De nombreux moments du jeu mettront votre maîtrise de la voltige et du saut à l’épreuve et c’est toujours un plaisir de traverser des quartiers entiers sans toucher le sol, d’autant plus que la prise en en main s’avère la fois souple et précise, à quelques exceptions près. 
Cette caractéristique héritée de Sly apporte encore un peu plus de variété au titre et permet de souffler franchement entre deux combats titanesques. Sucker Punch arrive donc à trouver un bon équilibre entre action furieuse, plateforme et liberté de mouvement. Une qualité souvent rare dans un jeu.

 

 

  • En résumé

 

Passée l’immense déception technique, InFamous dévoile ses qualités à travers les heures de jeu. Varié, long, simple à prendre en main… Le titre de Sucker Punch parvient à accrocher le joueur en quête d’un jeu d’action plateforme défoulant et à l’ambiance adulte.

 
  • Les plus
  • Ambiance sombre et adulte
  • Très bonne prise en main
  • La sensation de puissance
  • Les moins
  • Techniquement décevant
  • Une ville qui manque un peu de vie
 note : 15/20


03/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres