geekulture

Little Big Planet 2

A sa sortie, LittleBigPlanet avait fait grand bruit. Et pour cause, le jeu de Media Molecule reposait sur un pari communautaire fou, en offrant au joueur la possibilité et le plaisir de devenir créateur. Plus de deux ans après l’arrivée de la grande petite planète, Sackboy revient dans un second volet avec de nouveaux outils dans son Popit. Suffisant pour justifier l’existence de LittleBigPlanet 2 ?

 

 

LittleBigPlanet est un titre dont la réussite repose exclusivement sur le joueur. Le jeu mise en effet tout sur lui pour qu’il fasse vivre un titre qui se contente seulement de montrer un petit exemple des possibilités offertes. Dans un élan de générosité jamais vu auparavant, Media Molecule a ainsi laissé les clés au joueur pour qu’il laisse libre court à sa créativité (non sans lui avoir fourni le mode d’emploi). Deux ans plus tard, l’optimisme des développeurs semble avoir porté ses fruits puisqu’on recense à ce jour plus de deux millions de niveaux créés (lesquels seront d’ailleurs jouables dansLittleBigPlanet 2). Certes, dans le lot, il y a du bon et du moins bon, mais certaines pièces admirables suffisent à valider le pari insensé lancé par Media Molecule. De fait, la question mérite d’être posée. Une suite était-elle nécessaire ? Puisque le titre continue de vivre grâce à une communauté solide. A la lueur du jeu, la réponse s’avère évidente. Il ne s’agit pas ici de revoir le concept mais de l’améliorer, de le perfectionner afin d’en décupler les fonctionnalités ainsi que l’imagination du joueur. Et les nouveautés sont tout simplement énormes.

LittleBigPlanet-2-ps3-18592

La science des rêves

Comme dans LittleBigPlanet, ce deuxième épisode propose un mode Histoire. Dans le précédent titre, celui-ci n’était qu’une galerie destinée à titiller la créativité du joueur. Son caractère déceptif ne démontrait pas un manque de talent de la part des développeurs, il s’apparentait en réalité à une ébauche de ce qu’il était possible de réaliser. Media Molecule s’effaçait intelligemment pour laisser au joueur les meilleures idées et lui donner envie de faire mieux que le jeu lui-même. L’intention ne se montre pas différente avec LittleBigPlanet 2, tout au long des cinq mondes, aux thématiques bien marqués, qui nous sont offerts. Cela dit, l’aventure se révèle nettement plus enthousiasmante que dans le premier jeu. On doit en partie cette sensation aux nouveaux gadgets intégrés (on y revient) mais malgré tout, si on sent encore que les développeurs ont levé le pied à certains passages (en passant rapidement sur certains items), les niveaux traversés offrent cette fois-ci une expérience convaincante. Même si ce n’est pas encore digne d’un Super Mario Galaxy.

LittleBigPlanet-2-ps3-18585

L’ensemble manque de difficulté, les collisions et la maniabilité du Sackboy demeurent hasardeuses et la gestion de la profondeur ne se fait parfois pas sans mal. Mais toujours est-il qu’on s’en rapproche, d’autant que le jeu n’hésite pas à lui piquer certaines idées (le petit véhicule permettant à Sackboy d’inverser la gravité, par exemple). Il y a d’autres choses qui ne changent pas dans l’univers deLittleBigPlanet, à commencer par sa direction artistique. Techniquement, le titre n’a pas beaucoup évolué (encore que le moteur physique semble encore plus réaliste) mais il conserve son charme indéniable. Qu’il s’agisse de l’irrésistible Sackboy (que l’on peut bien évidemment toujours personnaliser à l’envie) ou de ses décors faits de ficelles et de cartons, à la manière d’un film de Michel Gondry, il est bien difficile de résister à l’esthétique du jeu. De même, sa bande-son se montre une nouvelle fois prodigieuse avec une playlist fabuleuse. D’ailleurs, LittleBigPlanet 2 intègre un éditeur de musique qui permet carrément de créer ses propres morceaux.

LittleBigPlanet-2-ps3-18579

J’item, un peu, beaucoup…

Pour accompagner toutes les nouvelles possibilités du jeu, Media Molecule a d’abord instauré de nouveaux objets. Le premier découvert dans le mode Histoire est le grappin. Étirable et rétractable à volonté, il permet à Sackboy d’accomplir tout un tas d’actions supplémentaires et donne ainsi plus d’ampleur aux phases de plate-forme. Par la suite, on trouve également un gant, grâce auquel la petite poupée de chiffon peut soulever des objets dont l’utilité pourra être multiple. Citons également le Creatinator. Ce casque spécial éjectera toutes sortes d’objets laissés à la liberté du joueur. Dans le mode Histoire, on trouve par exemple un lance-gâteaux (le gâteau pouvant servir à bloquer l’ouverture d’un tiroir) ou une lance à eau comme dans Super Mario Sunshine.

LittleBigPlanet-2-ps3-18583

Sackboy dispose également de nouveaux moyens de locomotion tels que le lapin sauteur, le chat en boule capable de fortes accélérations, le chien fou envoyant des ondes destructrices ou encore l’abeille volante. Tous ces objets sont rapidement présentés dans le mode Histoire et ne demandent qu’à être utilisés à leur maximum par tous les membres de la communauté de LittleBigPlanet. Enfin, au-delà des grosses fonctionnalités inédites, on trouve les Sackbots. Ces derniers ressemblent à des clones de Sackboy et peuvent être paramétrables à l’envie (le comportement surtout). Les possibilités donnent le tournis et le mode Histoire ne fait que donner une petite idée des facultés apportées (en gros, une espèce de Lemmings survitaminé terriblement efficace).

LittleBigPlanet-2-ps3-18563

« Un jeu de plate-forme. Une plate-forme de jeux. »


Si ces nouveaux accessoires/objets/gadgets décuplent déjà l’imagination, ce n’est rien en comparaison des fonctionnalités offertes par LittleBigPlanet 2. Le slogan disait vrai lorsqu’il présentait le jeu non plus comme un jeu de plate-forme mais comme une plate-forme de jeux. Car outre la possibilité de relier des niveaux entre eux, on peut dorénavant créer de toutes pièces un jeu entier. Là encore, le mode Histoire n’en donne qu’un bref aperçu avec de réelles phases de shoot’em up (mention spéciale au niveau qui passe d’un défilement horizontal à un défilement vertical via un élégant mouvement de caméra). Mais le jeu promet et invite le joueur à expérimenter d’autres genres (on a déjà pu voir de vrais petits jeux de courses) et nul doute qu’on verra rapidement fleurir des jeux d’aventure (le grappin et le gant pourraient être l’occasion d’un remake en carton pâte d’un épisode de la série Zelda), des RPG et pourquoi pas des FPS.

LittleBigPlanet-2-ps3-18549

La gestion des caméras autorise en effet toutes les folies. On pourrait passer des heures et des heures à décrypter toutes les nouveautés comme cet outil, le Direct Control, qui permet de contrôler une ou plusieurs machines (voiture, robot, etc.), en définissant totalement les commandes. Plus fort encore, les circuits imprimés agissent comme de véritables outils de programmation, basées, entre autres, sur la logique des réactions entre un personnage et un objet, par exemple. Tout un assemblage peut alors être contenu dans une petite puce afin de réduire l’espace et la charge du thermomètre. Et bien que l’éditeur de niveau, pardon, de jeu apparaît effrayant à manipuler et demande indéniablement un certain investissement (même si on peut créer des choses intéressantes assez rapidement), Media Molecule en a encore simplifié l’utilisation. Alors plongez-vous dans ce titre monde, qui contient en lui une infinité de jeux divers et variés, et qu’il n’appartient qu’à vous de mettre en branle…

 

  • En résumé

 

Même si le mode Histoire se présente cette fois-ci comme un très bon jeu de plate-forme, la star de LittleBigPlanet 2 reste le joueur. Pour cela, Media Molecule a mis à sa disposition de nouveaux puissants outils, qui lui permettent de créer son propre jeu. Comme son prédécesseur, le titre s’efface ainsi derrière les nombreuses créations à venir et place une nouvelle fois sa confiance en la communauté pour faire vivre le monde merveilleux de LittleBigPlanet. Un cadeau fabuleux en soi.

 
  • Les plus
  • Les nouveaux outils qui permettent carrément de créer un jeu entier
  • La bande son, sublime
  • L’univers toujours aussi attachant
  • Les moins
  • Les collisions et les sauts encore hasardeux
  • Demande un certain investissement
note : 18/20 


03/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres