geekulture

Sniper Elite V2

 


Il y a presque un mois de cela, nous vous expliquions pourquoi Sniper Elite V2 risquait de faire mouche dans l'univers des jeux de guerre si ses quelques défauts étaient corrigés. Nos vœux ont-ils été exaucés ? éléments de réponse.

VERDICT :

 

Sniper Elite V2 est un titre exigeant qui risque de frustrer les joueurs un peu trop habitués aux jeux de tir pour assistés. Pas exempt de défauts, loin de là , le bébé de Rebellion sera malgré tout donner de longues heures de plaisir à  ceux qui n’hésiteront pas à  s’investir dans son gameplay profond et sa balistique de tout premier ordre. Une bonne surprise.

 

Les plus :
  • Un gameplay efficace 
    Un solo et un coop excellent 
    Une balistique pointue
Les moins :
  • Des graphismes d’une autre époque
    Une IA pas toujours brillante
    Une suite sans prise de risques
 NOTE : 15/20
Sniper-Elite-V2-4/3

Avant d'entamer le cœur du test, remettons ce TPS dans son contexte historique. Vous y incarnez l'agent américain Karl Fairburne ayant passé son enfance à  Berlin, et renvoyé dans la capitale allemande à  la fin de la seconde guerre mondiale pour empêcher l'armée rouge de mettre la main sur les technologies nazies, missiles V2 en tête. L'occasion pour notre héros de visiter la plus grande ville d'Allemagne en semant la mort dans les rangs de la Wehrmacht et parmi les scientifiques teutons prêts à  tout pour sauver leur peau en passant à  l'Est. Le jeu vous propose ainsi de jouer au touriste en alternant les missions de protection, d'élimination ou de recherche tout en partant à  la chasse aux lingots d'or du Reich et aux bouteilles de vin à  sniper sans modération. Pour vous aider dans votre tâche, vous pourrez compter sur un arsenal vaste et historiquement au-dessus de tous soupçons. Armes de poings équipées ou non d'un silencieux, mitrailleuses allant du  MP40 teuton à  la PPHS 41 russe et bien évidemment, trois types de fusils de sniper, véritables plats de résistance du jeu. Vous commencerez ainsi votre aventure avec un Springfield M1903, puis récupèrerez un Mosin-Nagant Russe avant de terminer avec le fin du fin, le terrible Gewer 43. Des armes de mort que l'on peut débloquer au fil des niveaux et qui ne seront pas de trop pour espérer survivre dans les rues berlinoises très mal fréquentées. 



Sniper-Elite-V2-87244



Splinter Cell V2



A l'instar de la célèbre franchise de Tom Clancy, vous ne pourrez pas jouer à  Sniper Elite V2 comme dans d'autres TPS bourrins de bas étage. Ici, les tirs ennemis sont véritablement mortels et deux ou trois balles suffiront à  vous mettre au tapis. Et encore, je ne parle là  que du mode de difficulté le plus bas où toutes les aides à  la visée sont activées et avec des ennemis aux réflexes de veaux morts. Pour les niveaux de difficulté supérieure, préparez-vous à  rentrer les oreilles et à  en baver avec des tirs incluant, entre autres, une balistique assez réaliste et la force du vent qui fera dévier vos projectiles. Aussi, et pour éviter de vous retrouver plombé comme un lièvre lors de l'ouverture de la chasse, vous passerez le plus clair de votre temps à  analyser les déplacements adverses pour éviter le contact et sauter de cache en cache, ou éliminer du teuton en silence dès que l'occasion s'en présentera. Et même si les niveaux qui donnent une grande impression de liberté ne sont en fait que de larges couloirs, les possibilités pour éviter les ennemis sont heureusement nombreuses. Maintenant, éviter l'adversaire est une chose, mais lui donner la mort sera nettement plus lucratif en termes de points. Ces derniers seront d'ailleurs repris pour comparer votre égo à  celui d'autres joueurs dans un classement en ligne. Longueur du tir, point de l'impact ou niveau de difficulté choisi vont ainsi rentrer en compte pour calculer le bonus qui vous sera octroyé pour chaque coup au but. Un ajout pas désagréable au final et qui devrait motiver pas mal de joueurs pour rester dans la tranche supérieure de ce classement virtuel.



Sniper-Elite-V2-87250



Avoir du plomb dans la cervelle



Comme dit précédemment, foncer dans le tas ne servira à  rien ici et c'est d'ailleurs complètement à  l'opposé de l'esprit du jeu. Il faudra toujours utiliser sa matière grise et ses jumelles de manière à  planifier votre progression et utiliser les éléments du décor pour rester le plus possible invisible aux yeux de vos adversaires. Le rythme du jeu sera par extension assez lent, vos actions mûrement réfléchies tout comme vos déplacements les plus discrets possible. Dans cet état d'esprit, vous pourrez, et si cela a été prévu par les développeurs, vous servir de différents artifices sonores pour masquer vos tirs et ainsi couvrir leur détonation. Cloche d'une église qui sonne, messages crachés par un haut-parleur ou tir de DCA seront autant d'atouts à  exploiter pour éliminer vos ennemis sans éveiller leurs soupçons. Vous pourrez de plus nettoyer la scène d'un crime en transportant vos victimes sur votre dos, et jeter leur corps dans un fossé loin des zones de patrouille. Un classique des jeux d'infiltration  toujours aussi plaisant pour les joueurs les plus discrets. Mais jouer intelligemment ne s'arrête pas là  car le jeu vous donne la possibilité d'effectuer vos éliminations de plusieurs manières. En piégeant une zone avec une mine pour couvrir vos arrières, par exemple , ou avec des bâtons de dynamite que vous placerez sur une route fréquentée et ferez détoner d'une balle bien placée. Dans la même veine, tirer dans une grenade pendant à  la ceinture d'un ennemi pourra provoquer une jolie explosion semant la mort dans un périmètre assez large. Il en va de même pour neutraliser les véhicules adverses. A titre d'exemple, dans le premier niveau, vous pourrez exploser un char de deux manières distinctes : soit en tirant dans une des charges que vous aurez disposées au préalable sur les bords de la route, soit en tirant dans le réservoir d'essence placé à  l'arrière du blindé. Il faudra alors viser une petite valve rouge pour que l'explosion ait lieu. Une hérésie historique s'entend, mais obligatoire quand on connaît la différence de puissance séparant un sniper d'un char tigre !



Sniper-Elite-V2-87240



Boucherie sans os



Mais cette diversité, vous la retrouverez aussi dans votre manière de tuer ou d'estropier. Car oui, la guerre est sale et Sniper Elite vous proposera d'expérimenter toutes les bassesses de l'humain sur le champ de bataille. Ainsi, tuer est une chose, mais blesser gravement un adversaire pourra s'avérer plus lucratif à  court terme. En effet, un ennemi agonisant sur le sol alertera par ses cris de douleur, ses camarades alentours qui feront alors tout pour venir le sauver. Autant dire une bonne séance de tir aux pigeons en vue dès qu'un bon samaritain viendra s'occuper du blessé. C'est moche, mais terriblement efficace. Mais le plus de cette V2, seront les différentes vues cinématographiques des impacts de vos tirs dans le corps humain, un peu à  la manière des coups X-ray vus dans Mortal Kombat. Boîte crânienne qui explose, rate qui se dilate et gonades qui s'éparpillent en dizaine de morceaux sanglants vont vous faire réviser très rapidement l'anatomie de vos contemporains. Pour être tout à  fait franc, c'est très fun au début de briser des jambes ou perforer des poumons après un magnifique bullet time, mais au bout de deux heures de jeu, ces ralentis très esthétiques commencent un peu à  fatiguer. Heureusement, cette option très hollywood friendly peut être désactivée en partie pour se concentrer sur l'essentiel, la chasse aux nazis.



Sniper-Elite-V2-87242



Plaisirs pas solitaire



Terminons-en avec les côtés positifs du jeu en vous parlant du multi, et en nous penchant dans un premier temps sur une option coopération aux nombreux visages. Vous pourrez y trouver l'aventure solo entièrement jouable à  deux, doublant quasiment le nombre d'ennemis à  y affronter. Différents modes de jeux  vous obligeront à  coopérer étroitement pour, par exemple, récupérer des pièces éparses vous permettant de réparer un véhicule symbolisant votre ticket de sortie. Un mode particulièrement plaisant et qui obligera le binôme du jour à  être réellement complémentaire pour espérer progresser dans les niveaux. Pour le multijoueur, nous entrons malheureusement dans du plus classique. Match à  mort seul ou par équipe, ou roi de la distance revenant peu ou prou à  la même chose sont à  défaut d'être mauvais, classiques et pas vraiment adaptés à  un jeu de snipers. Les parties y seront automatiquement très longues, chacun défendant sa position et s'enterrant dans son coin pour ne pas se faire repérer. Et pour être tout à  fait franc, c'est chiant au bout de 10 minutes et sans réel intérêt. Reste le mode tuerie, connu dans d'autres jeux sous le nom de horde qui vous permettra seul ou à  deux, de repousser des vagues d'ennemis de plus en plus mortels. Une vraie option à  score très plaisante et franchement réussie. Allez, je vais maintenant vous plomber le moral en vous parlant des  côtés sombres du jeuÂ…



Sniper-Elite-V2-87236



Un héritage lourd de sens



Là  où Sniper Elite V2 ne brille pas, c'est bien dans sa finition pour la moins critiquable. Pour caricaturer, cette suite souffre quasiment des mêmes tares que son ainé. Graphismes pas vraiment valorisants pour leur époque, et encore nous restons polis, bugs en tous genres allant d'un pathfinding hasardeux de certains adversaires, en passant par des soldats venant s'empaler à  la queue leu-leu sur vos balles. Enfin un manque flagrant de sérieux met à  mal le soit disant coup de polish appliqué à  cette deuxième mouture de Sniper Elite. Et ce n'est pas tout. Car le pire est à  venir dans les deux derniers niveaux du jeu qui sont carrément loupés au niveau de l'IA. Ainsi il n'est pas rare que vos adversaires vous repèrent au premier coup d'Âœil de nuit, et cela même si vous rampez sur le sol tel une larve silencieuse derrière six arbres et deux carcasses de voitures à  200 mètres et dans leur dos. Cela fait tâche et du coup, l'application que vous porterez à  rester discret perdra ici tout son sens. Et que dire de l'ultime niveau où les snipers ennemis vous tireront dessus alors qu'ils ne peuvent pas vous voir, caché que vous êtes dans une pièce sans fenêtre. Un sacré coup de frein pour la note finale, qui aurait pu permettre au titre de briguer une place au soleil des meilleurs jeux de guerre de 2012.



Sniper-Elite-V2-87247



Boudu sauvé des eaux



Alors, les tares du titre de Rebellion sont-elles à  ce point rédhibitoire qu'elles le condamnent à  errer dans la famille des jeux de seconde zone ? Non, et mille fois non ! Sniper Elite V2 fait partie de ces titres pas vraiment clinquants au premier coup d'Âœil et pourtant regorgeant de bonnes idées. Exigeant au possible et frustrant pour les joueurs habitués aux jeux d'arcade, le titre dévoilera tous ses atours à  ceux qui prendront le temps de s'immerger dans son gameplay intelligent et tireront toute la quintessence dans le mode de difficulté le plus élevé. Au final, avec un solo efficace (une dizaine d'heures), un coop bien pensé et quelques modes spéciaux rajoutant une grande rejouabilité au titre, Sniper Elite V2 est une vraie bonne surprise à  petit prix. A réserver néanmoins aux esthètes de la gâchette.



28/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres